post

Recruter sur les réseaux sociaux

 

Mon objectif ici, est de vous offrir des lignes directrices pour vous aider à mieux appréhender le recrutement sur les réseaux sociauxCi-dessous, vous trouverez les 4 lignes directrices les plus importantes pour vous lancer :

1. DÉFINISSEZ VOTRE TON

Pour communiquer efficacement avec votre public cible, vous devez établir un style et un ton cohérents pour la voix de votre marque employeur. Cette voix pourrait être : une voix humaine, amicale, engagée etc.

Bref, il faut que vous ayez un style, une patte de rédacteur. Vous pouvez aussi innover sur le format et le support de vos offres d’emploi ! Sur les réseaux sociaux il faut se démarquer, si l’on veut sortir de la masse !

Pensez aux entreprises comme Michel et Augustin ou Spotify, qui ont su donner un vrai style à leur recrutement en ligne : 

exemple de recrutement spotify
Avant même de postuler, le candidat baigne dans l’ambiance créative de l’entreprise et cela donne quand même beaucoup plus envie qu’un PDF détaillant une marque employeur vue et revue partout ailleurs…

2. PARTAGEZ DU CONTENU DE QUALITÉ

Les réseaux sociaux facilitent la visualisation de vos récits. Les gens veulent pouvoir s’imaginer travailler pour votre entreprise en visitant vos pages.

Une excellente façon de leur permettre de le faire, est d’utiliser des photos et des vidéos sur vos plateformes. Mais assurez-vous que tous les visuels que vous partagez soient cohérents avec les codes et l’image de votre marque. 

Montrez votre marque employeur en partageant des histoires, des photos et des vidéos de vos employés, votre bureau et tous projets intéressants sur lesquels votre équipe travaille.

Mais surtout, différenciez vous ! N’hésitez pas à gamifier vos processus de recrutement, vous verrez qu’ils généreront plus d’engagement. 

exemple de recrutement original

3. SOYEZ A L’ECOUTE DE VOTRE PUBLIC

La chose la plus importante à retenir lorsque vous voulez recruter sur les réseaux sociaux est de toujours être à l’écoute de votre public.

Un recrutement efficace sur les réseaux sociaux fonctionne comme un dialogue, alors faites un effort pour engager votre public. Entamez la conversation avec des candidats potentiels, posez des questions et répondez aux commentaires de vos candidats !

exemple d'article

4. Choisir le(s) bon(s) réseau(s) sociaux

Il existe de nombreux réseaux sociaux différents qui peuvent être utilisés pour l’image de marque de l’employeur. Les plus importants sont les « big four » : Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

Cependant, il n’est ni nécessaire ni pratique de les utiliser tous. Mais alors, lesquels devriez-vous utiliser ?

Cela dépend des comportements et attitudes de vos candidats. Par exemple, si ils passent leur temps sur LinkedIn, alors le recrutement LinkedIn est votre meilleure option ! En revanche si vous cherchez à recruter des millenials, vous devriez plus vous tourner vers des médias comme Instagram.

Voici par exemple des illustrations de la typologie des utilisateurs que l’on retrouve sur 3 grands médias :

typologie utilisateurs facebook
utilisateurs linkdin

CE QUE VOUS DEVEZ RETENIR DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Les candidats d’aujourd’hui sont doués pour le numérique et passent de nombreuses heures chaque jour sur les différents réseaux sociaux. Si vous souhaitez donc vous lancer dans le Social Media Recuiting (recrutement sur les réseaux sociaux) vous devez vous armer et définir une stratégie de contenu claire pour chacune des plateformes (Facebook, Instagram et autres). 

Ainsi, votre travaille doit commencer par une réflexion sur votre cible (qui est-elle, qu’elles sont ses comportements) puis sur vos objectifs de recrutement (quel profil vous recherchez, où sont ces personnes, qu’est-ce qui les intéressent) pour définir votre stratégie de contenu marque employeur.

post

Les statistiques de la marque employeur en 2019

Une des raisons pour laquelle l’image de marque employeur est si importante aujourd’hui, c’est qu’il s’agit de l’identité commerciale de votre entreprise.

Une image de marque employeur positive aide à attirer et à conserver des employés de qualité, qui sont essentiels au succès et à la croissance de l’entreprise. Mais c’est aussi important pour la façon dont les acheteurs et les prospects perçoivent votre marque.

Vous trouverez ci-dessous une liste de statistiques importantes et peut-être même quelque peu surprenantes sur l’image de marque employeur.

LES STATISTIQUES DE LA MARQUE EMPLOYEUR EN 2019

96 % des entreprises estiment que la marque et la réputation de l’employeur peuvent avoir un impact positif ou négatif sur le CA, mais moins de la moitié (44 %) surveillent cet impact. (CareerArc)

78 % des candidats disent que l’expérience globale qu’ils vivent est un indicateur sur la façon dont une entreprise valorise son personnel. (Talent Adore)

Le turn-over peut être réduit de 28 % en investissant dans la marque employeur. (Office Vibe)

80 % des gestionnaires d’acquisition de talents croient que l’image de marque employeur a un impact important sur la capacité d’embaucher de grands talents. (LinkedIn)

Une réputation négative coûte aux entreprises au moins 10 % de plus par embauche. (Harvard Business Review)

60 % des recruteurs estiment que l’adéquation à la culture est de la plus haute importance lorsqu’il s’agit de décider d’embaucher ou non. (Jobvite)

– Les trois canaux que les PME prévoient de mobiliser pour leur marque employeur sont le site Web de l’entreprise (69%), les réseaux professionnels en ligne (61%), les réseaux sociaux (47%). (LinkedIn)

92 % des gens envisageraient de changer d’emploi s’ils se voyaient offrir un poste au sein d’une entreprise jouissant d’une excellente réputation. (CR Magazine)

62% des utilisateurs de Glassdoor affirment que leur perception d’une entreprise s’améliore après avoir vu un employeur répondre à une évaluation. (Glassdoor)

86 % des professionnels des RH disent que le recrutement s’apparente de plus en plus au marketing. (iCIMS)

64 % des consommateurs ont cessé d’acheter une marque après avoir entendu parler du mauvais traitement réservé par cette entreprise à ses employés. (CareerArc)

L’IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LA MARQUE EMPLOYEUR EN 2019

Aujourd’hui, une majorité de candidats, d’acheteurs et d’employés font de la recherche, s’engagent avec des marques sur les réseaux sociaux.

Découvrez ci-dessous, des statistiques sur l’impact des réseaux sociaux sur l’image de marque employeur :

75 % des répondants d’une étude américaine, estiment que les entreprises dont l’équipe de direction utilisent les réseaux sociaux pour communiquer sont plus dignes de confiance. (Glassdoor)

Les réseaux sociaux servent de « fenêtre sur la culture d’entreprise », Facebook étant utilisé par 21% des candidats qui veulent se faire une idée de la culture d’entreprise à partir des photos et du contenu du site. (Jobvite)

Les entreprises estiment que le marketing des réseaux sociaux sera la compétence RH la plus en demandée d’ici 2020, la deuxième étant l’analyse des données, suivie des compétences en marketing prédictif. (CareerArc)

79% des candidats utilisent les réseaux sociaux dans leur recherche d’emploi. (Glassdoor)

68 % des Millennials visitent les réseaux sociaux de l’employeur pour faire connaissance avec la marque employeur, 12 % de plus que les membres de la Génération X et 20 % de plus que les baby-boomers. (CareerArc)

76 % des entreprises choisissent les réseaux sociaux pour communiquer sur leur marque employeur. (TalentLyft)

 

MAÎTRISEZ VOTRE IMAGE DE MARQUE EMPLOYEUR GRâCE A L’ASPECT SOCIAL DES RÉSEAUX SOCIAUX

Pour que votre entreprise réussisse en matière d’image de marque et de réputation employeur, vos objectifs et vos initiatives doivent être authentiques dès le départ.

Le fait d’être faux au sujet des initiatives et de la culture de votre marque employeur peut être vu à des kilomètres à la ronde.

Donc, avant toute chose, l’image de marque employeur doit commencer par la collaboration entre les dirigeants de l’entreprise et les RH afin de bâtir une culture pour laquelle les gens veulent travailler et avec laquelle ils veulent faire des affaires.

Ce n’est qu’un morceau, mais il est important de commencer par là.

Après, il vous faudra capitaliser sur les opportunités pouvant se présenter à vous. Comme lorsque l’on vous dit que :

98 % des employés utilisent au moins un réseau social à des fins personnelles, et 50 % d’entre eux affichent même déjà des renseignements sur leur entreprise. (Weber Shandwick)

La voix des employés est 3 fois plus crédible que celle du PDG lorsqu’il s’agit de parler des conditions de travail dans une entreprise. (Baromètre Edelman Trust)

Ainsi, si l’on doit se fier aux statistiques 2019 pour la marque employeur, pour réussis votre démarche, vous devez : impliquer vos salariés dans le partage sur les réseaux sociaux pour booster votre marque employeur.

post

Mettre en place une stratégie Social Media

Qu’est-ce-que le marketing social media ?

Le marketing des réseaux sociaux est l’action de créer du contenu pour promouvoir votre entreprise et vos produits sur diverses plateformes de réseaux sociaux. 

Votre contenu unique doit être adapté à la plate-forme sur laquelle il est partagé pour vous aider à stimuler les conversions et à accroître la notoriété de votre marque. 

LES AVANTAGES DU MARKETING DES réseaux sociaux

Il y a une variété de raisons pour lesquelles votre entreprise devrait utiliser le marketing des réseaux sociaux, mais vous trouverez ci-dessous 4 des principales :

1. AUGMENTER LA NOTORIÉTÉ DE LA MARQUE

En 2018, il y avait plus de 3,2 milliards de personnes sur les réseaux sociaux dans le monde. En raison de ce chiffre, vous comprenez pourquoi ils peuvent vous aider à améliorer la notoriété de votre marque.

En fait, il a été prouvé que les réseaux sociaux renforcent la notoriété de la marque en stimulant l’engagement de votre cible. 

L’engagement social comprend des choses comme les likes, les commentaires, les réactions, les partages et les réaffichages. 

Enfin, les réseaux sociaux vous aident également à accroître vos ventes en dirigeant le trafic de vos plateformes directement vers votre site.

l'engagement sur les réseaux sociaux
Quels réseaux sociaux permettent de générer le plus d'engagement (Chiffres actualisées de 2019)

2. GENERER DES LEADS ET STIMULER LES CONVERSIONS

La promotion et le partage de vos produits sur les réseaux sociaux est un moyen simple d’améliorer la génération de leads, tout en stimulant votre taux de conversion. 

Voici quelques exemples d’utilisation des réseaux sociaux pour générer plus de leads :

Créez des concours pour vos followers afin qu’ils puissent interagir avec vous

Inclure des liens vers votre site Web et vos offres dans les sections bio de vos profils

Hébergez des vidéos en direct pour faire des annonces sur vos produits (live) 

Mettez en place des campagnes de promotion sur les réseaux sociaux 

Proposez vos produits en vente sur vos profils (activer la section Shop de Facebook ou la fonction Shopping d’Instagram). 

booster vos leads et conversions

3. FAVORISER LES échanges avec vos followers

En vous connectant et en vous engageant avec vos followers, vous serez en mesure d’établir des relations durables entre eux et votre entreprise. 

Vous pouvez le faire en interagissant avec eux sur vos messages, en répondant à leurs questions et commentaires ou en leur fournissant toute l’aide dont ils peuvent avoir besoin. 

Mais vous pouvez également poser des questions à vos followers au sujet de vos produits pour vous aider à gagner leur confiance et leur montrer que vous appréciez leur contribution et leur soutien.

Ci-dessous un très bon exemple de sollicitation des consommateurs :

ouvrir le dialogue avec vos followers
Ici, Merci Handy lance un appel à sa communauté pour recruter son Community Manager. Qu’il s’agisse des candidats ou des votants, voilà un bon moyen de créer de l’interaction et de faire parler de la marque.

4. APPRENDRE DE VOS CONCURRENTS

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de garder un œil sur vos concurrents. Vous pouvez tout surveiller, qu’il s’agisse de leur stratégie réseaux sociaux, des produits dont ils font la promotion ou de leur niveau d’interaction avec les abonnés.

Les réseaux sociaux vous permettent de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour eux et donc pour vous non plus ! Ils vous aident donc à décider ce qui devrait ou ne devrait pas changer dans l’approche de votre entreprise. 

Enfin, l’examen des profils sociaux de vos concurrents peut vous aider à vous assurer que votre marketing se démarque bien et est bien unique.

Maintenant, parlons stratégie. Il y a cinq étapes pour s’assurer que votre plan marketing est durable et a un impact positif sur votre entreprise :

1. Effectuez des recherches sur la personnalité et les comportements de votre cible.

2. Déterminez sur quelles plateformes votre cible est présente ou « le plus ».

3. Créez un contenu unique et attrayant (adapté aux utilisateurs et à la fonction de chaque plateforme – Instagram par exemple est une plateforme visuelle alors que Facebook est plus informative).

4. Déterminez à quel moment de la journée votre cible est connectée (faîtes des tests, il n’y a pas de réponse juste).

5. Analysez votre impact et vos résultats grâce aux outils de mesures des plateformes mais aussi grâce à des outils de gestion comme SemRush.

Maintenant, nous allons reprendre ces points en détail, puisque se sont eux qui représentent les étapes de la mise en place de votre stratégie social media.

surveillez la concurrence
Une illustration de 4 marques similaires sur Instagram

Les étapes de votre stratégie social media

1. RECHERCHES SUR LES COMPORTEMENTS DE VOTRE CIBLE

La première étape de la création d’une stratégie réseaux sociaux consiste à déterminer qui est votre cible afin de déterminer leurs besoins et leurs centres intérêts. 

Pour ce faire, pensez aux personnes que vous essayez d’atteindre et comment vous les classeriez en tant que groupe. Par exemple, si votre entreprise vend des leggings à la mode, vous pourriez classer votre public cible dans la catégorie des millénaires (qui portent des vêtements de sport tendances).

En tenant compte de la personnalité de votre public, vous serez en mesure de déterminer quel type de contenu les attirera. Et donc, comment vous pouvez créer un contenu engageant.

ASTUCE : Une fois votre cible identifié, vous pourrez trouver des sujets et thématiques qui les intéressent sur ces sites : Answer The Public et Neil Patel.

2. QUELLES PLATEFORMES POUR VOTRE STRATÉGIE  ?

En tant que spécialiste du marketing, il est crucial de déterminer sur quelles plateformes vous allez partager votre contenu. Il n’y a pas nécessairement une bonne ou une mauvaise réponse quant aux canaux sociaux que votre entreprise devrait utiliser. 

Il s’agit plutôt de déterminer les besoins de votre public cible et l’endroit où il a tendance à passer le plus de temps. Voici par exemple le type d’utilisateurs que vous pouvez trouver sur :

Snapchat : La génération Z représente la plus grande partie des 300 millions d’utilisateurs.

Facebook : Les Millenials représentent la plus grande partie des 2,2 milliards d’utilisateurs.

Youtube : Les millénaires, suivis de près par la génération Z, représentent la plus grande partie des 1,9 milliard d’utilisateurs.

Twitter : Les Milleniums représentent la plus grande partie des 335 millions d’utilisateurs.

Pinterest : Les « vieux » millénaires et les « jeunes » baby-boomers représentent la plus grande partie des 250 millions d’utilisateurs.

Pour vous aider à choisir la ou les plateformes qui conviennent à votre entreprise, considérez les différences entre les utilisateurs de chaque plateforme afin de prendre une décision éclairée.

3. CRÉEZ UN CONTENU UNIQUE ET ATTRAYANT

Avec des milliards d’utilisateurs dans le monde, il ne fait aucun doute qu’au moins certains de vos followers ont également vu le contenu de vos concurrents. 

C’est pourquoi il est essentiel que vous ayez un contenu unique et attrayant. Il faut qu’il se démarque et qu’il donne aux utilisateurs une raison de cliquer sur votre bouton « Follow ».

Pour vous aider à devenir créatif, considérez le contenu que vos concurrents partagent pour promouvoir vos produits de façon plus innovante ou originale (ou du moins de façon + attractive).

Vous trouverez aussi ci-dessous 20 idées créatives pour booster la valeur de vos contenu :

Idées de contenu à partager

4. DÉTERMINEZ LES MEILLEURES PLAGES HORAIRES

L’un des moyens les plus simples de vous assurer que votre contenu est partagé au bon moment, est d’utiliser une solution de gestion des réseaux sociaux.

En effet, ces solutions vont vous faire gagner du temps car elles vous permettront d’avoir des rapports d’analyses en temps réels sur la portée et l’impacts de vos posts. Pour vous donner une idée des fonctionnalités que proposent ces solutions, en voici 3 des plus connues :

1. Sprout Social

Sprout Social est une solution de marketing et de gestion des réseaux sociaux conçue pour aider votre équipe à organiser et planifier la création de contenu, gérer les campagnes, comprendre l’engagement et examiner les rapports et analyses de contenu.

2. HubSpot

HubSpot offre un outil pour vous aider à publier et à surveiller votre contenu, tout en créant de véritables connexions avec vos adeptes. Vous pouvez planifier et publier votre contenu à l’avance et comparer des rapports détaillés sur l’engagement de vos messages pour comprendre vos performances sur les différentes plates-formes, les types de contenu et les heures de publication.

3. Hootsuite

Hootsuite est une plateforme de gestion des réseaux sociaux pour trouver, planifier, gérer et produire des rapports sur votre contenu. Vous pouvez programmer des messages à l’avance sur tous vos canaux à la fois et mesurer votre retour sur investissement à l’aide d’une analyse complète du contenu.

À QUELLE FREQUENCE DEVRIEZ-VOUS POSTER SUR LES RESEAUX SOCIAUX ?

En règle générale, vous ne devriez poster que lorsque vous avez un contenu de qualité à partager. Ce qui veut dire qu’il y a une raison pour laquelle vous affichez ce contenu et pas un autre. 

C’est ainsi que vous trouverez le bon équilibre. Si vous postez trop peu souvent, vous risquez d’être oublié par vos followers. Si vous postez trop souvent, vous deviendrez probablement ennuyeux voir envahissant. Ces deux situations pourraient entraîner une perte de followers et une diminution de l’engagement de votre base « fans ».

Pour éviter cela, il y a beaucoup d’études et de ressources disponibles expliquant les normes de fréquence de publication sur les réseaux sociaux. Vous pouvez trouver des normes par industrie et par plate-forme. 

Mais chaque entreprise est différente, alors testez et trouvez ce qui convient à votre public. Vous pouvez commencer par expérimenter avec plus ou moins de messages, sur plusieurs plages horaires, afin de déterminer ce qui fournit le plus haut niveau d’engagement.

 

5. ANALYSEZ VOTRE IMPACT ET VOS RÉSULTATS

Les métriques des réseaux sociaux sont des données liées au succès de vos messages. Ces mesures incluent des données sur votre niveau d’engagement, vos actions et toutes les autres interactions que pourrez faire sur les plateformes.

Les indicateurs les plus importants sur les différentes plateformes sont :

– Taux d’engagement : Cela inclut les clics, les commentaires, les goûts et les réponses sur vos messages. Il existe également des types d’engagement spécifiques à la plate-forme, tels que les postes « Saved » sur Instagram et les postes « Pinned » sur Pinterest.

– Portée de publication : nombre de personnes qui ont vu un contenu associé à votre page ou à votre profil.

– Followers : vos abonnés (personnes qui vous suivent).

– Impressions : nombre de fois qu’un message de votre profil ou de votre page est vu, que les membres de votre public cliquent dessus ou non. C’est souvent ce qui arrive quand quelqu’un fait défiler son fil d’actualités, mais ne clique sur rien.

– Vues vidéo : Sur Facebook, Snapchat, Instagram, ou tout autre canal social avec des capacités vidéo

– Visites de profil : nombre de visites de votre profil.

– Mentions : nombre de fois que votre profil a été mentionné par les membres du public dans leurs messages.

– Étiquettes : quand votre public ajoute le nom du profil de votre entreprise ou votre hashtag à un autre message.

– Transferts : moment où un membre de votre public affiche une partie de votre contenu sur son profil.

créer des tableaux de bord

COMMENT UTILISER LES MÉTRIQUES DES RÉSEAUX SOCIAUX

Vous pouvez passer en revue les métriques des réseaux sociaux de diverses façons. Par exemple en utilisant les outils d’analyse intégrés aux diverses plates-formes que vous utilisez (Twitter Analytics, Facebook Analytics et Instagram Insights).

Vous pouvez également choisir d’utiliser un outil d’analyse et de suivi tel que Google Analytics. Il s’agit d’une excellente option si vous voulez faire le suivi de vos réseaux sociaux et des paramètres de votre site Web. 

Enfin, de nombreuses solutions de gestion des réseaux sociaux (comme Sprout ou Hubspot citées plus haut) intègrent automatiquement des fonctions de surveillance et de suivi avec rapport.

Ainsi, tous ces outils de suivi vous permettront de mieux comprendre si votre public réagit bien et ce que vous devriez envisager de modifier pour améliorer votre engagement sur les réseaux sociaux.

post

Employee Advocacy définition et utilité

L’histoire de votre entreprise est aujourd’hui entre les mains de ceux qui la vivent au quotidien. Ces personnes sont votre ressource la plus disponible, la plus puissante et la plus rentable : vos employés.

Si vous souhaitez mettre en place un programme d’employee advocacy, c’est parce-que vous voulez favoriser la promotion de votre entreprise, par vos salariés

Pourquoi c’est efficace et important d’avoir des salariés ambassadeurs ? 

Pour la notoriété et la réputation de votre entreprise. En effet, les consommateurs accorderont plus de crédit à la voix de vos salariés. Ils sont une fenêtre sur votre organisation. 

LES CODES D’UN BON PROGRAMME D’EMPLOYEE ADVOCACY

La plupart des employeurs reconnaissent que les commentaires des employés sur Glassdoor, et les activités sur réseaux sociaux peuvent influencer un candidat. Malheureusement, ces ambassadeurs ou détracteurs ne sont souvent pas identifiés ou non exploités.

Une entreprise qui encourage simplement ses salariés à parler positivement de l’entreprise sur les réseaux sociaux n’aura que peu d’impact sur sa capacité à attirer les talents. 

Alors comment mettre en place un bon programme d’employee advocacy ?

Vous devez établir et rédiger votre histoire et votre proposition de valeur. Qu’avez-vous à offrir à vos employés ? Pourquoi il fait bon de travailler avec vous ? Avez-vous des engagements sociaux ou culturels ?

composants de l'employee advocacy

COMPRENDRE VOTRE PROPOSITION DE VALEUR EMPLOYEUR 

Votre entreprise est-elle un endroit pour les personnes qui aiment prendre des risques ? Pour des personnes autonomes et qui aiment le challenge ? Ou s’agit-il plutôt d’une entreprise familiale déjà bien structurée et assurant une sécurité d’emploi ? 

Voilà le genre de questions auxquelles votre proposition de valeur doit répondre. Elle doit retranscrire les véritables qualités qui font de votre entreprise un employeur unique et attractif

Ci-dessous, vous trouverez le top 5 des motivations des salariés en 2018 (étude d’Happy Job).

motivations des salariés en 2018

Comment mettre en place son programme d’employee advocacy ?

Pour que votre programme d’employee advocacy prenne son envol, l’entreprise doit jouer un rôle actif dans le développement de ses salariés ambassadeurs. Vous devez définir votre proposition de valeur employeur et la promouvoir au travers de contenus.

Un sondage classique, peut vous aidez à identifier vos ambassadeurs « les plus évidents ». Mais un effort en interne et sur les réseaux sociaux est davantage susceptible de susciter et créer des ambassadeurs dans votre société. 

Dans tous les cas, votre proposition de valeir doit être promu en l’interne et en l’externe. Elle doit en outre, s’accompagner d’un effort de ciblage dans les contenus que vous produisez. Ainsi, vos ambassadeurs pourront les partager pour vous (étudiez donc les sujets dont ils parlent, les thématiques qui les animent).

Ci-dessous des pistes d’idées pour vous aidez à voir sur quels facteurs vous pourriez agir :

Découvrez notre article sur le bien-être au travail en cliquant ICI.

mettre en place un programme d'employee advocacy

MESURER, re MESURER, et encore MESURER

Une initiative de marque employeur n’a un impact durable que s’il existe un moyen de suivre les performances et le succès des actions qui y sont associées. 

Il vous faudra donc mesurer l’engagement de vos collaborateurs dans cette démarche. Pour ce faire, vous devrez établir une liste de KPI qui vous permettront de mesurer le taux d’engagement de vos collaborateurs. 

Les bénéfices de l'employee advocacy

L’INGREDIENT FINAL : FAITES VIVRE VOTRE MARQUE

La stratégie de promotion de la marque employeur ne se limite pas aux employés actuels et aux messages corporate. En fait, toute personne qui interagit avec l’entreprise peut être un ambassadeur. 

En effet, toute personne ayant eu une expérience positive avec votre entreprise peut devenir votre ambassadeurs. Si votre programme est bien géré, même le candidat qui n’est pas retenu pour un poste peut être transformé en ambassadeur !

Aujourd’hui, le marketing, c’est bien plus que de la publicité, des campagnes et des slogans puisque le consommateur a prit le pouvoir. Il peut maintenant faire entendre son avis sur votre entreprise, où qu’il soit et à n’importe quel moment sur les réseaux sociaux.

Aucun feu d’artifice marketing ne pourra les remplacer, ils inspireront toujours plus confiance. Dans le milieu, on parle du pouvoir de la recommandation sociale (1er levier d’achat). La recommandation sociale, c’est ce que vous apporte un bon programme d’employee advocacy. Mais pour cela, vous devez vous engager dans une démarche durable d’amélioration de votre organisation.

l'importance de la recommandation sociale
post

Yoga et méditation pour plus de bien-être au travail

Réduction du stress, amélioration de la capacité d’attention, renforcement de la maîtrise de soi… Il y a de nombreux avantages à faire des activités relaxantes en entreprise.

Depuis plusieurs années, des disciplines comme le yoga et la méditation font leur entrée dans le monde du travail. Mais, pourquoi les entreprises offrent-elles se type d’activité à leurs employés et quels sont leurs effets ?

COMMENT FONCTIONNENT LE YOGA ET LA MEDITATION ?

Le Yoga en pratique

Bien que la popularité du yoga soit relativement récente dans les sociétés occidentales, en Inde, cette pratique existe depuis des millénaires.

L’objectif ? Relier le corps et l’esprit pour aider l’homme à entrer en contact avec son moi intérieur et ainsi, trouver l’unité. La technique de Yoga la plus populaire en Occident est le Hatha Yoga, qui est basée sur une combinaison d’exercices physiques et respiratoires.

bien être au travail

La méditation en pratique

Quand on parle de méditation en France, on parle de pleine conscience en anglais.

La technique, basée sur la méditation bouddhiste, a depuis été sécularisée. Elle consiste à ne faire plus qu’un avec soi-même ainsi qu’avec le monde. En faisant attention à sa respiration, à ses sensations corporelles et aux bruits qui nous viennent du monde extérieur.

LES BIENFAITS de ces activités AU TRAVAIL

La réduction du stress est bénéfique pour la productivité !

En effet, de nombreuses études ont démontré que le stress limite la productivité. En conséquence, la pratique d’activités de relaxation en entreprise semble une solution évidente. Ces deux disciplines (le yoga et la méditation) sont connues pour favoriser la sérénité et la lucidité.

Par ailleurs, avec la mise en œuvre du Plan Santé au travail, les entreprises ont désormais une obligation de résultat en termes de réduction des risques psychosociaux. Elles doivent notamment agir sur les facteurs stress de leurs salariés, tout en faisant de la prévention contre le burn-out et la dépression.

Ainsi, en offrant à vos employés la possibilité de pratiquer une activité relaxante, vous assumerez et prendrez votre responsabilité sociale en main.

UNE AMÉLIORATION DE L’EXPÉRIENCE DES EMPLOYÉS

La pratique du yoga ou de la méditation au travail constitue également une solution efficace pour améliorer l’expérience de vos collaborateurs. En 2015, un sondage mené par OpinionWay a démontré que la fidélité des employés était plus une question de qualité de vie plutôt que de salaire.

Offrir aux salariés la possibilité de découvrir une activité de développement personnel, c’est donc aussi leur faire comprendre que la société dans laquelle ils vivent, est une société soucieuse de leur bien-être.

LES BIENFAITS DU YOGA ET DE LA MÉDITATION

Le Yoga et la méditation sont des pratiques connus pour leurs vertus relaxantes, mais elles sont aussi bénéfique pour votre santé de façon plus général. En effet, la méditation s’est avérée scientifiquement bénéfique pour les fonctions cérébrales. 

D’une amélioration de la capacité d’attention, à la régulation émotionnelle, et même à un meilleur contrôle de ses impulsions. Certains chercheurs affirment même que : « la pratique régulière de la méditation peut aussi conduire à une évolution de notre façon de vivre au quotidien » (les personnes sont plus calmes, plus lucides, plus attentives…).  

Quand à la pratique du yoga, elle a également des effets bénéfiques sur les fonctions cognitives et le stress. Une étude menée par d’anciens étudiants de l’Université de l’Illinois a même révélé qu’une simple séance de 20 minutes d’Hatha-Yoga pouvait améliorer la concentration et la mémoire.

Selon les exercices pratiqués, cette discipline peut aussi avoir des bienfaits physiques et prévenir l’apparition de certains troubles fonctionnels. Des troubles pouvant être liés à la répétition de gestes spécifiques ou à une mauvaise posture.

LE YOGA ET LA MEDITATION au travail SONT-ILS UNE SOLUTION MIRACLE ?

Même si les plus grands groupes (Google ou Twitter pour n’en citer qu’eux) les ont déjà intégrés dans leur routine de travail. Ces disciplines ne conviennent pas nécessairement à tous les employés (réticences ou problèmes physique). 

Il y a aussi encore un manque de recul pour évaluer réellement tous les avantages de ces pratiques dans le monde du travail en général.

Enfin, le déploiement de programmes de méditation et de yoga ne peut pas constituer une solution unique et révolutionnaire pour palier à des conditions de travail très stressantes.

La mise en place d’un tel programme n’a de sens que dans les organisations qui agissent également sur les facteurs même de stress : charge de travail, autonomie, atmosphère, etc. La réflexion doit être globale et doit s’intégrer à une stratégie de bien-être au sens plus large (équipements ergonomiques, aménagement des locaux etc.)

post

7 idées pour ramener le bien-être au travail

Le bien-être des employés est considéré comme un bienfait incontournable dans l’entreprise. Cependant, il n’est rare que cette problématique soit relayée au second plan, à cause de problématiques jugées plus urgentes.

Mais la réalité est que si vous retardez les initiatives de « mieux-être » des employés jusqu’à ce que vous soyez  » assez grand  » ou  » prêt pour ça « , il sera déjà trop tard.

POURQUOI FAUT-IL SE Préoccuper DU BIEN-ÊTRE DE SES SALARIéS ?

Parce-que le bien-être de vos employés et leur rendement sont liés ! Ainsi, une culture du bien-être favorise les résultats en aidant à créer une main-d’œuvre plus engagée.

Enfin, le bien-être des employés a également une incidence plus directe sur les résultats nets de l’entreprise. C’est la Harvard Business Review qui a rapporté qu’en moyenne, les employeurs ayant investis dans des initiatives de santé et de bien-être ont réalisé des économies de 6 dollars en soins pour chaque dollar investi en moyenne.

Mais toutes les initiatives de bien-être ne sont pas aussi efficaces les unes que les autres. N’oubliez pas qu’une bonne idée pour l’amélioration du bien-être, ne pourra donner des résultats, que si vos collaborateurs sont impliqués. Si vous n’êtes pas impliqué, vous perdrez juste du temps et de l’argent.

NOS 7 GRANDES IDéES POUR PLUS DE BIEN-êTRE EN ENTREPRISE

1. Fournir des collations « santé » au bureau

En ce qui concerne notre alimentation, nous sommes de plus en plus dans une culture du snacking (selon une étude, 40 % des Français grignotent plusieurs fois par jour) !

Malheureusement, la plupart des employeurs alimentent cette tendance en offrant des distributeurs automatiques traditionnels de faible qualité (bonbons, boissons gazeuses et autres collations contenant du sucre, des gras saturés et des produits chimiques). 

Il s’agit de collations qui non seulement nuisent à la productivité en raison d’une panne d’énergie, mais qui, à long terme, pourraient aussi avoir de graves répercussions sur la santé des employés.

Comment pouvez-vous donc influencer sur l’alimentation de votre équipe et, par conséquent, sur leur bien-être ? 

En commençant par aménager un espace repas à vos salariés pour qu’ils puissent se détendre entre midi et deux. Mais réfléchissez aussi à l’offre de plats et snacks que vous mettrez à leur disposition (choix des cantines ou services de livraison, distributeurs etc.) !

Proposez des cantines saines aux salariés

2. Proposer un accès à des cours ou programmes bien-être

Selon l’Université de Cambridge, être sédentaire est tout aussi dangereux qu’être obèse. Dans une étude récente, l’université a constaté que le manque d’exercice physique est responsable de deux fois plus de décès que l’obésité chez les hommes européens.

Faîtes bouger votre bureau ! Organisez des marathons ou des tournois inter-services, inter-entreprises. Offrez des remises pour des abonnements à des salles de sport, foot etc. 

Autant d’initiative qui favoriseront le bien-être de vos salariés tout en participant à la création d’une cohésion d’équipe.

3. Adopter le bon style de management et montrer votre reconnaissance

Rappelez-vous que le bien-être n’est pas seulement une question de bien-être physique, mais aussi de santé mentale de votre équipe. Savez-vous quelles personnes sont en grandes parties responsables du turn-over dans les entreprises ?

Les managers ! Car ce sont eux qui gèrent vos équipes et leur travail au quotidien. Il est donc primordial, qu’ils adoptent un style de management respectueux et qui reconnaît la valeur et le travail de chacun.

En effet, on a constaté que la reconnaissance, participe à soulager la dépression et améliore le sommeil de vos collaborateurs.

Essayez par exemple ceci : Créez un document commun où les membres de votre équipe notent une chose pour laquelle ils sont reconnaissants chaque jour. Mettez votre équipe au défi de le faire pendant trois semaines d’affilées. À la fin des trois semaines, demander à votre équipe de réfléchir à son humeur et à sa productivité.

La reconnaissance passe par des petites choses du quotidien comme : dire bonjour le matin, souligner une victoire quotidienne publiquement, laisser un post-it de remerciement, offrir un beignet, un café au resto du coin, ou une pizza.

motivations des salariés en 2019
Facteurs de motivation des salariés en 2019

4. Ouvrez votre entreprise aux animaux de compagnie

Productivité accrue, collaboration accrue et réduction du stress : Non, ce ne sont pas les résultats d’un nouveau médicament miracle ou du dernier logiciel de productivité. C’est l’effet naturel qu’on nos amis à quatre pattes sur nous !

Bien sûr, il y a certaines entreprises où il n’est tout simplement pas possible d’avoir une douzaine de chiens en liberté dans le bureau. Si cela inclut la vôtre, songez peut-être à investir dans un aquarium. Vous obtiendrez plusieurs des mêmes avantages, sans la perturbation (adorable) que des chiots pourraient causer.

5. la Méditation et le yoga

Le stress est le tueur silencieux qui rôde dans votre bureau. Des chercheurs d’Harvard et Stanford ont même constaté qu’un emploi stressant pouvait réduire votre espérance de vie.

La bonne nouvelle ? Il a été démontré que la méditation et d’autres techniques de prise de conscience sur soi, aident à réduire le stress. Ainsi, vous pourriez proposer des cours de Yoga et/ou Méditation à vos collaborateurs, afin de leurs permettre de décompresser et relâcher la pression

Enfin, certains postes de travail peuvent entraîner des douleurs physique à cause de mauvaises positions ou tout simplement des caractéristiques du poste. Vous connaissez le plus célèbre mal des bureaux ? Vous en souffrez aussi ? Le dos bien sûr !

Et bien, sachez que le Yoga et la méditation peuvent aussi être votre allié pour soulager les maux physique de vos collaborateurs.

Découvrez notre article sur : les bienfaits du Yoga et de la méditation en entreprise

6. Amener l’extérieur à l’intérieur

De multiples études ont démontré que l’accès à la nature peut soulager le stress, augmenter la sociabilité, nous rendre plus actifs, et même aider à soulager la maladie mentale.

Vous rendez-vous compte, que la simple proximité d’espaces verts à un impact positif sur votre état d’esprit ? Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir bien et en harmonie avec vous-même lorsque vous étiez en pleine nature ?

De l’abaissement de la tension artérielle à l‘augmentation de la satisfaction professionnelle amener un peu de vert dans les bureaux, c’est tout positif !

Amenez de la verdure dans les bureaux

7. Créer du lien avec et entre vos collaborateurs

Le rire est le meilleur remède. Le rire comporte vraiment une liste d’avantages pour la santé, y compris une fonction immunitaire accrue, une meilleure humeur, de la relaxation et une meilleure longévité.

Partagez des bons moments avec vos collaborateurs, instaurez la mise en place d’afterworks, organisez des soirées d’entreprise. Il faut que vos collaborateur se rencontrent et créés des liens entre eux (oui, c’est du Team Building).

Enfin, n’hésitez pas à Gamifier votre lieu de travail. Ok, nous ne sommes pas dans une cours de récréation, mais la mise à disposition de pistolet Nerf, de panier de basket ou autre peuvent permettre de décompresser quelques fois à vos salariés.

gamification du lieu de travail

CONCLUSION

N’oubliez pas qu’il ne suffit pas de déployer une (ou même les 7) de ces idées une seule fois. Le bien-être ne peut pas être une campagne. Il doit être ancré dans votre culture

En revanche, vous pouvez utiliser ces idées pour jeter les bases d’une culture du bien-être permanente au sein de votre organisation.

post

Comment recruter des profils pénuriques

Pourquoi parle-t-on de guerre des talents ?

Il est vrai que l’on nous parle souvent du chômage, cependant, pour certains recrutement, vous ne recevez que peu ou pas de candidature à vos offres Aujourd’hui, les recruteurs ont 2 options pour trouver ces profils rares : le sourcing et les chasseurs de têtes

On parle souvent en marketing de l’empowerment du client, et bien ici ce sont les candidats qui prennent le pouvoir, car l’offre est plus faible que la demande. 

l'importance du recrutement sur les réseaux - quotes

ALORS, Comment recruter des profils pénuriques ? 

Les cabinets de chasseurs de têtes sont vus par certains responsables RH comme la seule solution. Le dernier recours pour répondre à leurs besoins et les aider dans le recrutement de profil rare, pénurique.

Seulement, cette solution a un coût et ne garantit pas toujours un résultat pertinent pour les organisations. Mais alors comment s’y retrouver ? Et surtout comment être l’entreprise la plus attirante pour ces candidats au profil rare et très demandés ? 

Chez Masmardigit nous voulons vous aider à développer votre attractivité ! Notre volonté, c’est de vous aidez à définir votre proposition de valeur employeur, pour développer la notoriété de votre marque employeur.

exemple de recrutement original
Exemple : voyageprivé.com détourne l'image du site de rencontre «Adopte un mec». Tout y est : logo, hashtags, poses lascives, images en noir et blanc… Le ton se veut décalé et accessible, avec un patron, chef indien qui veut agrandir sa tribu ! Une belle campagne qui donne le ton de l’entreprise et permet d’affirmer sa marque employeur.

Pénurie de talents : où en sommes-nous ?

Du point de vue des employeurs du secteur, offre et demande ne se rejoigne pas ! Beaucoup parlent de « talent crunch » (pénurie de talents).

Manpower, le spécialiste de l’intérim a, l’année dernière décidé de lancer un sondage autour des besoins en recrutement des entreprises et le constat est mauvais. En effet, d’après leur rapport, près de la moitié des employeurs (45%) déclarent qu’ils ont du mal à recruter. 

Les résultats de l’enquête pour la France sont moins négatifs, mais ce sont tout de même 29% des entreprises qui déclarent avoir des difficultés pour recruter

Parmi les catégories les plus touchées de notre beau pays ? Les Ouvriers qualifiés, les commerciaux, les ingénieurs et les techniciens sans surprise (majoritairement dans le secteur du digital).

La pénurie de talent semble donc bien être une réalité, du moins, du point de vue des employeurs. Pourtant, d’autres travaux laissent à penser que ces difficultés de recrutement sont davantage liées à la capacité des entreprises à ANTICIPER leur besoin en compétences

Recourir à des cabinets de chasseurs de têtes

Ce qui est certain, c’est que le recours à ce type de prestations est un investissement notamment pour une PME. Après, il ne faut pas oublier que les cabinets de chasseurs de têtes sont avant tout des négociants.

Leur mission est donc de « débaucher » des candidats, la plupart du temps déjà en poste dans d’autres entreprises. Il faut donc donner les moyens à ces chasseurs de têtes, de donner envie à des candidats, de venir dans votre société. 

C’est donc bien l’attractivité de votre marque employeur qui fait la différenceAinsi, l’investissement consacré à l’augmentation de cette attractivité, qu’elle soit en salaire fixe, variable, ou autres avantages, n’est pas à prendre à la légère. 

En conclusion donc, l’efficacité du recours à ce type de prestation dépendra principalement de l’attractivité de votre entreprise. Vous êtes votre meilleure arme !

LA MARQUE EMPLOYEUR AU SERVICE DE LA GUERRE DES TALENTS

Avant de penser à mettre en œuvre des actions au service de votre marque employeur, vous devez penser et élaborer une stratégie à moyen et long-terme de vos besoins en compétences. 

En effet, vous devez ANTICIPER vos besoins, afin de ne pas vous retrouver bloquer dans votre développement à cause d’une posture trop passive. Car même si, il existe beaucoup de solutions ou de leviers pour l’amélioration de votre marque employeur, aucuns n’est miraculeux et vous ne devez pas être pris de court !

illustration article marque employeur

définir votre stratégie RH pour anticiper vos besoins en compétences 

La direction RH est traditionnellement la dernière à être structurée dans une PME. Or, il est primordial de l’établir au plus vite :

– Une stratégie business claire avec objectifs définis et mesurables (objectifs commerciaux et stratégie globale)

– Une bonne connaissance de l’identité de l’entreprise et de ses valeurs fondamentales (définition et formalisation de la culture de son entreprise.)

– Un rapport d’analyse sur l’évolution de l’activité et des besoins de l’entreprise définissant les besoins de recrutement, de promotion interne et de formation (plan de carrière, de formation, etc.)

– Définir ce qu’est un talent pour l’entreprise (savoir-faire et savoir-être clés pour l’organisation) : développeur, technicien électrodynamique, data scientist ?

– Mettre en place des parcours pour faire émerger les talents en interne, notamment managériaux (votre style de management, c’est presque 50% de votre capital séduction auprès des talents).

– Définir votre stratégie de sourcing, de recrutement et d’intégration de vos nouveaux collaborateurs (choix des canaux de diffusion, community management RH, gamification etc.).

– Mettre en place des indicateurs-clés pour évaluer l’efficience des actions RH et calculer vos ROI.

Pour sortir vainqueur de cette guerre des talents, vous devrez donc allier votre stratégie RH à votre stratégie de marque employeur pour vous permettre de faire la différence face à un grand groupe.

LES 3 PHéNOMèNES DE LA PéNURIE DE TALENTS

Une augmentation des salaires dans les secteurs concernés par la pénurie (les entreprises de la finance, de la technologie et de l’industrie vont devoir verser 511 milliards d’euros de plus pour retenir leurs salariés hautement qualifiés).

Un recours plus fréquent aux free-lances, notamment pour des missions stratégiques ou des tâches hautement spécialisées (1/4 des entreprises françaises font appel à des indépendants.). 

Les profils informatiques et digitaux sont les rois des indépendants !

Grandes évolutions dans les processus de recrutement. C’est là que vous avez votre carte à jouer, prenons par exemple :

– Sopra Stéria, une société de conseil en informatique qui mise à fond sur la Gamification de son processus de recrutement. Elle ne jure plus que par les « escape game » et les « battle code » (défis pour résoudre des exercices à l’aide de programmes informatiques).

– Accenture, un autre cabinet de conseil, qui vient lui de se lancer dans le recrutement via une appli ludique et fluide

L’atout de ces entreprises ? Leur différenciation, l’attractivité et la simplification de leur processus RH qu’ils ont su rendre plus sexy pour les candidats. 

Ci-dessous, d’autres exemples de campagnes de recrutement originales :

offre d'emploi rebus
L’agence Lost Boys crypte son adresse mail dans des rébus emojis. Pour trouver où envoyer sa candidature, il faut décrypter les rébus et savoir à quelle publicité ils font référence. Il est donc impératif d’avoir un minimum de culture publicitaire pour rejoindre l’agence. Une opération efficace pour réaliser une première sélection sans test ni entretien.
recrutement original
L’agence de pub FCB met au défi les designers. Au sein d’une campagne très sobre, ceux-ci doivent trouver les dix erreurs orthographiques et micro-typographiques de l’annonce. Simple et efficace !
offre d'emploi inpactante
Pour Laazi et Mcdonalds il s’agit d’attirer l’attention à l’aide d’une phrase choc pour ensuite proposer une chute qui traite du recrutement. Capter l’attention dans le but d’inciter à lire la suite : une stratégie classique mais toujours aussi efficace !
offre emploi agence
Ici, une agence de publicité basée à Dubaï a détourné le logo de la célèbre marque à la pomme. L’idée : attirer les candidats avec une marque connue puis leur dévoiler la supercherie au fil de la lecture.

CONCLUSION, VOS ARMES POUR LA GUERRE DES TALENTS

Chez Masmardigit, nous croyons que lier les bonnes personnes entre elles avec des projets clairs permet de retrouver du sens dans son activité et donc de fédérer ses collaborateurs. 

Vous êtes donc votre propre arme. Sachez rendre votre entreprise séduisante pour vos candidats grâce à la marque employeur. Le recours à des cabinets de chasseurs de tête ne devrait pas être un automatisme, apprenez à développer et promouvoir vos forces et avantages.

post

Comment définir sa marque employeur ?

Tour d’horizon sur la marque employeur

Quand on me demande qu’est-ce que la marque employeur, ma réponse est simple : ce sont les sentiments et les émotions que dégage votre marque

Il faut que vous arriviez à déterminer quelles valeurs imprègnent votre organisation ! En substance, la marque employeur, ce sont 3 grandes réflexions : 

– Sur les valeurs de l’entreprise, qu’elles valeurs voulez-vous véhiculer ? 

– Sur votre culture d’entreprise. Dans le choix de votre style de management ou le partis pris pour une ambiance détendue au bureau par exemple. 

– Et enfin, il faut prendre en compte les expériences vécues Par et Dans l’entreprise. Y a-t-il des anecdotes ou histoire marquante à mettre en avant ?

Peut-on avoir le contrôle de sa marque employeur ?

Bâtir une image de marque employeur ne se fait pas du jour au lendemain. Non seulement il y a un certain nombre d’éléments qui entre en jeu, mais vous devez aussi faire en sorte que tous les membres de votre équipe soient sur la même longueur d’onde.

Fondamentalement, l’image de marque employeur est divisée en deux domaines principauxCe que votre équipe de recrutement peut façonner et ce qu’elle ne peut pas façonner.

L’image de marque employeur, ce que vous pouvez façonner :
La vérité, c’est que vous ne pouvez jamais contrôler totalement votre marque employeur. Les entreprises peuvent cultiver et guider leur marque employeur par le biais de messages ou promotion comme elle le ferait pour un produit. En revanche, comme pour un produit, vous ne pouvez pas tout contrôler. 

Ce que vous ne pouvez pas façonner : c’est la perception qu’auront vos collaborateurs et candidats de votre marque. C’est pourquoi il est très important de rester authentique et vrai. Car si ces derniers observent une différence entre ce qui est vraiment vécu dans l’entreprise et ce qui est véhiculé par vos soins, attention aux bad buzz.

Votre marque se résume à ce que les autres pensent, ce que les gens disent de vous lorsque vous n’êtes pas dans la salle.

les bénéfices de la recommandation sociale

Les points à ne pas négliger dans votre démarche de marque employeur

Pour la mise en place d’une démarche de marque employeur, vous devrez au préalable réaliser un audit, du fonctionnement actuel de l’entreprise. 
Il vous faudra aussi mener une réflexion poussée sur les valeurs et la culture que vous souhaitez insuffler à votre organisation.
 
Pour ces deux phases d’analyses, nous vous conseillons fortement d’y associer vos collaborateurs pour qu’ils se sentent plus impliqués et engagés dans la démarche. Et puis, qui pourrait vous dire si il fait bon vivre dans votre entreprise mieux qu’eux ?
 
Après, dans le cadre de la mise en place de votre démarche de marque employeur, vous devrez aussi apporter une attention particulière aux points suivants :

Votre Site Carrières

Le site des carrières de l’entreprise est l’un des premiers endroits où les candidats intéressés se rendent pour en savoir plus sur votre entreprise.

Vous avez besoin d’un site intuitif et proposant une bonne expérience à vos utilisateurs. Ce site doit permettre aux gens d’en apprendre davantage sur votre entreprise, votre mission et vos emplois.

Il va sans dire que votre site carrières doit être optimisé pour le mobile (n’oubliez pas que depuis 2018, Google est passé en mobile first à cause de la tendance grandissante des internautes à passer par ce type de support). 

Dans tous les cas, vous devez vous assurer que votre site carrières mette en avant :

Votre proposition de valeur employeur (On évite l’éternelle, nous sommes une entreprise dynamique, innovante et moderne … Personne n’y croira vraiment, sauf si vous êtes Google 😉

– Votre style de management, les formations proposées, les récompenses et les avantages uniques que vous offrez à vos candidats.

En termes simples, pourquoi les gens voudraient se joindre à votre organisation ? Vous avez de super locaux avec une vue de malade ? Vous proposez le télétravail ? L’accès à une cantine Vegan, sans gluten et sans glyphosate ? Dites ce que vous êtes et ce que vous avez à offrir !

site carrière

Donner la parole à vos collaborateurs au travers de témoignages vidéos

Des témoignages vidéos d’employés donnent aux candidats un aperçu de ce qu’est réellement votre organisation. Loin des témoignages corporate, laisser transparaître de la spontanéitéNe cadrez pas trop leurs interventions, il faut que vos interviews soient authentiques. 

Après, l’exercice n’est pas simple et peut être stressant pour certains. Pensez donc à solliciter l’approbation de vos collaborateurs en amont et expliquez leur le pourquoi de ces interviews. 

En effet, les témoignages vidéos sont un excellent moyen d’établir un lien plus humain avec les visiteurs de votre site carrières.

Rédiger des offres d’emploi claires et attractives

Comme dans toute annonce d’emploi, vous devrez décrire votre entreprise, sa mission et ses valeurs, en mettant l’accent sur la description des missions et avantages du poste

Essayez d’être attractif dans la rédaction de votre offre. Il faut que vous marquiez vos candidats. 

Je vous l’accorde, il n’est pas forcément simple d’être original dans la rédaction de ce type de contenu. Mais voyez le sous un autre angle :

Une fois que vous aurez terminé votre annonce, laisser là de côté et re lisez la après. Si elle ne vous donne pas envie à vous, pourquoi donnerait-elle envie aux autres ? 

Vous pouvez innover dans le ton de la rédaction, les canaux de diffusion et le graphisme de votre annonce. Sortez du cadre et vendez votre entreprise de rêve !

annonce d'emploi original
Exemple : cette annonce Apple qui inclue subtilement une référence à la concurrence avec un jeu de mot bien trouvé. Graphiquement une campagne classique mais qui, stratégiquement, marque les esprits.

Simplifier votre processus de recrutement 

« J’ai passé trois heures à personnaliser mon CV et ma lettre de motivation pour répondre à une offre d’emploi. Puis, j’ai mis plus d’une heure à finaliser le processus en ligne. Je n’arrive pas à croire à quel point c’était long et difficile. » – Candidat anonyme

Malheureusement, de tels commentaires sont assez courants. Car bien souvent, les candidats se voient demander leur CV et lettre de motivation. Mais ils doivent aussi, remplir tout un tas de formulaire, sur des interfaces plus ou moins interactives.

Noter que c’est 60% des demandeurs d’emploi ne vont pas au bout du processus de dépôt de candidatures en raison de leur longueur ou de leur complexité.

Quand on pense au temps et aux ressources qui sont consacrés pour faire venir les candidats à nous. Il est fou de penser que la plupart des entreprises perdent près des deux tiers de leurs candidats pendant le processus.

Mettez-vous à la place de vos candidats et simplifiez vos processus de recrutement, mais surtout soyez transparent (annonce des délais de retours par exemple). C’est comme si vous invitiez quelqu’un chez vous, puis au lieu de lui ouvrir la porte, vous le faites passer par la chatière !

POURQUOI LES ENTREPRISES COMPLEXIFIES VOLONTAIREMENT LEUR PROCESSUS 

Environ 50 % des employeurs estiment qu’allonger la durée du processus de recrutement est positif parce que cela permet « d’éliminer » des candidats pas motivés

Selon eux, les bons talents devraient être suffisamment dévoués pour remplir des formulaires complexes. Tandis que le processus long doit lui permettre d’éliminer les candidats apathiques.

En réalité, c’est le contraire qui est vrai ! Les meilleurs candidats ne vous attendent pas et ont de nombreuses opportunités sur le marché du travail d’aujourd’hui. Nous faisons même face à une pénurie de talents sur certains postes pour lesquels, les responsable RH peinent à recruter des profils dits « pénurique » ou rare.

Ces candidats dont vous pourriez avoir besoin ne vous attendent donc pas, mais surtout, les entreprises viennent à eux. Ils n’ont pas que vous et iront volontiers là où l’herbe a l’air la plus verte.

LES réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont actuellement le canal de communication le plus utilisé par les entreprises qui cherchent à développer leur marque employeur pour attirer des candidats. 

En effet, un quart des chercheurs d’emploi utilisent les réseaux sociaux pendant leur recherche.

Mettre en place une stratégie de recrutement « sociale » donne donc clairement des résultats. Mais quelle est la meilleure façon de les intégrer à votre marque employeur ?

les tendances en terme de recrutement 2019

Il faut être « social » sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux permettent aux candidats d’interagir directement avec votre marque et vos employés tout en offrant une fenêtre sur votre entreprise et ses missions.

D’après une récente étude d’Harvard, 9 candidats sur 10 postuleraient à un emploi lorsqu’il s’agit d’une marque employeur qui est activement maintenue. 

« L’entretien actif de votre marque  » signifie par exemple : qu’un membre de votre équipe a la responsabilité de répondre aux critiques et aux messages, de produire des contenus sur l’environnement de travail, la culture de votre entreprise etc.

Les réseaux sociaux sont un espace d’expression où l’alignement avec votre équipe marketing est aussi essentiel. Vous devez vous assurer que votre message est cohérent entre votre marque « classique » et votre marque employeur (qui doivent être sur le même principe de toute façon !)

L’importance du Contenu dans la démarche de marque employeur

Quiconque a passé du temps dans les milieux du marketing connaît l’expression « Le contenu est roi ».

Le contenu (dans le contexte du recrutement) peut être n’importe quelle information qu’un candidat peut facilement consommer. De façon générale, évitez les textes trop longs, sans images et essayez d’innover sur vos supports (vidéo, gif, audio …)

En effet, le contenu est extrêmement important durant cette étape de sensibilisation et d’éducation de vos candidats à votre marque. Il joue d’autre part un rôle crucial dans leur décision de postuler ou non chez vous.

À une époque où les recruteurs admettent qu’ils ne réembaucheraient pas 39 % de leurs nouvelles recrues, augmenter la pertinence de vos candidats peut faire une grande différence.

La place de vos collaborateurs dans votre démarche

Vos employés sont votre arme secrèteNous vivons à une époque de transparence sans précédent ou votre marque employeur n’a jamais été aussi marquée par les histoires et anecdotes de vos employés. 

En effet, ils ont maintenant le pouvoir de prendre la parole pour exprimer ce qu’ils pensent de vous. 

Et vous savez quoi ? Vos candidats voient vos employés comme une fenêtre sur la vraie nature de votre organisationLa façon dont vous exploitez votre équipe n’a donc jamais été aussi importante qu’à l’heure des réseaux sociaux et du tout internet.

La valeur du contenu généré par vos employés (UGC : User Generated content)

Faut-il s’étonner que les candidats fassent davantage confiance aux propos de vos employés plutôt qu’aux messages de votre entreprise ? Non et c’est même plutôt normal. 

Quand vous recherchez un service ou un produit, spontanément vous allez demander à une de vos connaissances, si elle connaît quelqu’un, qui connait quelqu’un, qui fait ce que vous cherchez… 

C’est ce que l’on appelle la recommandation sociale en marketing, et c’est le premier déclencheur d’achat chez les consommateurs. Faîtes donc de vos salariés des ambassadeurs de votre marque ! Produisez des contenus de qualité sur votre entreprise et vous verrez que naturellement, ils les partageront pour vous. 

Mais surtout dans le cadre de l’UGC (user generated content), donner la possibilité à vos salariés de produire des contenus pour vous.

Voici par exemple quelques pistes d’idées : des reportages sur le « jour dans la vie » qui accompagnent vos salariés dans leur routine quotidienne. Ou alors « Pourquoi j’ai postulé… » où les employés expliquent ce qui les a incités à postuler dans votre entreprise.

Ci-dessous un exemple d’UGC par Starbucks dans le cadre d’un concours sur les réseaux sociaux :

exemple d'UGC par starbuks

Les dangers des sites « forum » de type Glassdoor

Glassdoor a été une bénédiction mitigée pour les équipes de promotion de l’image de marque employeur. La plupart des pages entreprises ont un large éventail de commentaires. Des bons, des mauvais et des très laids !

Il n’y a nulle part où se cacher. Mauvais traitement des employés, mauvaises expériences des candidats, tout est diffusé pour que le monde entier puisse le voir.

La plupart des candidats consulteront votre page Glassdoor pendant leur recherche d’emploi. Si votre organisation pense stratégiquement à l’expérience et au parcours du candidat, vous ne devriez pas avoir à vous inquiéter. Sinon, il est peut-être temps de se pencher sur la question.

Assurez-vous de répondre aux commentaires des candidats sur Glassdoor. Il peut y en avoir beaucoup, surtout si vous travaillez au sein d’une grande organisation. Cependant, le fait d’engager la discussion avec les candidats qui ont pris le temps de rédiger une critique (positive ou négative) montre à tout le monde que vous tenez à eux. Ou inversement pour le commentaire d’un collaborateur ou d’un ex collaborateur.

 

masmardigit répondez aux avis

Marque employeur : Les choses que tu ne peux pas contrôler

Votre marque employeur comprend des facteurs qui échappent à votre contrôle direct. Des choses sur lesquelles vous ne pouvez pas avoir de prise, mais sur lesquelles vous allez essayer d’influer :

– Les médias : comment les différents médias parlent-ils de vous ? Parlent-ils même de vous ?

– Votre expérience collaborateur et candidat : quelle expérience vivent-ils réellement ?

– L’impact de votre marketing : quelles émotions vous faîtes vraiment naître ?

– Et le bouche-à-oreille : les gens, parlent-ils de vous quand vous n’êtes pas là ? Parlent-ils de vous en bien ?

Heureusement pour nous, et pour vous, bon nombre de ces facteurs sont influencés par des choses sur lesquelles vous pouvez avoir une influence directe. Concentrez-vous donc sur l’alignement de votre marque employeur avec votre marque grand public. Ainsi, que sur l’offre d’une expérience de recrutement exceptionnelle

conclusion sur la mise en place d’une démarche de marque employeur

Pour vous résumer les grandes étapes de la mise en place de votre démarche, vous devez : définir votre proposition de valeur et votre culture. Pour ensuite, définir votre stratégie de contenu et la décliner sur votre site carrières et vos réseaux sociaux. 

Si vous vous y prenez bien, vous devrez voir un impact positif sur votre image de marque employeur, et son degré d’attractivité. La meilleure mesure du taux d’attractivité de votre entreprise est la façon dont les gens parlent de vous.

post

Définition de la marque employeur

POURQUOI LES PROFESSIONNELS PARLENT DE LA MARQUE EMPLOYEUR ?

Développer son image de marque employeur, c’est faire le choix de travailler sur les motivations de vos collaborateurs. Mais développer votre image de marque employeur, c’est aussi optimiser votre capacité à attirer, recruter et fidéliser des candidats. Dans un contexte ou l’on parle de guerre des talents, il ne faudrait pas s’en priver.

Enfin, adopter une démarche de marque employeur, vous permettra de mieux engager et fidéliser vos collaborateursPeut-être, pensez-vous que le salaire est le premier critère de recherche des candidats ?

Sachez que non ! D’après plusieurs études, le premier critère que regardent les candidats, c’est le style de management. Apprenez donc à encadrer, valoriser et récompenser vos salariés dans le cadre de leur activité. 

Loin du style de management dit « paternaliste » de l’époque, les jeunes d’aujourd’hui veulent de l’autonomie. Mais ils veulent aussi se sentir soutenus dans l’exercice de leur fonction !

Avoir une marque employeur forte, c’est donc avoir la capacité d’attirer des candidats et de fidéliser vos collaborateurs tout en améliorant les le performances globales de votre entreprise.

Pourquoi faut-il s’intéresser à sa marque employeur  ?

Car une marque employeur forte, c’est une marque qui est évocatrice pour le consommateur !  
En effet, la valeur de votre marque employeur, c’est son degré d’attractivité, pour vos collaborateurs et vos candidats. 
 
Pensez aux célèbres employeurs, Google, Facebook, Michel et Augustin. Vous voyez ce pouvoir évocateur ? Vous connaissez des avantages à travailler dans ces entreprises ?
 
Que ce soit pour des locaux de malade en pleine Silicon Valley, ou pour des ambiances fun et décalées, vous devez avoir entendu parler de ces employeurs. En effet, ils ont réussi à promouvoir une PVE (proposition de valeur employeur) attrayante qui a su fédérer et engager autour de leur image. 
 
Cependant, pour créer des expériences cohérentes avec vos ambitions et votre proposition de valeur, vous devrez au préalable définir votre culture d’entreprise. L’exercice peut sembler facile, mais il s’agit bien là, de capter l’essence de votre marque. Son ADN, son positionnement, afin de définir la meilleure PVE pour votre cible. 
MARQUE

 

LES PRÉ REQUIS POUR UNE DÉMARCHE DE marque employeur ?

Établir une image de marque employeur attrayante nécessite de bien comprendre les besoins et les désirs des parties prenantes de votre entreprise. Quelles sont les attentes de vos collaborateurs ? Des candidats qui vous intéressent ? Quels sont les objectifs stratégiques de votre entreprise ?  

Après avoir recueilli ces informations, vous pourrez alors commencer à définir votre identité. Pendant ce processus, il est important que vous dégagiez vos valeurs et engagements sociaux. 

Qu’est-ce qui fait que vous êtes un employeur exceptionnel ? 

En termes d’image de marque employeur, on parle de proposition de valeur employeur. Cette proposition regroupe l’ensemble des avantages uniques que vous proposez à vos collaborateurs. C’est elle qui vous permettra alors d’avoir un degré d’attractivité, plus ou moins élevé pour vos cibles.

Envie de mettre en place une stratégie de marque employeur ? Venez découvrir notre article !